Présentation du projet

Le 11 décembre 2018, l’association Agora – La Plage des Six Pompes est devenue propriétaire des murs qu’elle occupait depuis plusieurs années ! Le bâtiment, situé rue de la Ronde 5 (ainsi que son annexe, rue de la Ronde 7) appartenait à la ville de La Chaux-de-Fonds et était loué à Caritas Neuchâtel, pour le rez et une partie du 1er étage de la maison, et à l’Association Le Pantin, pour les deux derniers étages et la petite forge.

L’achat du bâtiment et les actuels travaux de rénovation visent à ancrer l’association et le festival au cœur de la Cité et constituent une première étape vers d’autres objectifs :

améliorer les espaces de travail

afin d'offrir des bureaux adaptés aux différents collaborateurs qui travaillent là

renforcer l’aspect interassociatif

en proposant un espace d'échange et de travail à différentes entités de la ville et d’ailleurs

continuer de se développer

en participant à la création du Centre de création helvétique des arts de la rue

investir pour l’avenir

pour consolider l'association et le festival

Étapes

L’association Agora a acquis en décembre 2018 à la Ville de La Chaux-de-Fonds les immeubles de la rue de la Ronde 5-7. Durant l'été, la Ville avait fait officiellement part de son intention de lui vendre le bâtiment au même prix qu'elle l'avait acheté en 2011, soit 361 000 CHF.

Durant la préparation de ce projet d’achat, nous avons été approchés par l’association Industrie 20, qui nous a proposé un don de 150 000 CHF. Les membres de cette association, créée il y a 35 ans dans le but de bloquer un projet immobilier qui aurait dénaturé le centre de la vieille ville, ont été sensibles aux valeurs que défend l’association Agora.

Pour le solde du financement nécessaire à l’achat du bâtiment, nous avons procédé à une levée de fonds auprès de la population. À la manière d’un produit financier obligataire, nous avons proposé de souscrire à des prêts de 1 000 CHF, remboursés à 5, 10 ou 15 ans. Emprunter à la population plutôt qu’à une banque pour l’achat de la maison est une démarche symbolique forte qui correspond à nos principes.

Si l’enveloppe extérieure du bâtiment se trouvait en bon état, l’intérieur nécessitait d'importants travaux. Initialement prévu pour des logements, les espaces devaient être repensés pour convenir à un usage professionnel. La toiture est en bon état, tout comme le système de chauffage. Par contre, la planéité des sols des étages ainsi que la verticalité de certains murs laissaient à désirer et de nombreux éléments se distinguaient par leur vétusté. Lors de l'achat l’idée consistait à réaliser des travaux en plusieurs étapes en ne s'attardant que sur les éléments prioritaires en premier lieu. Toutefois, le départ de Caritas Neuchâtel, locataire d'une partie du bâtiment, a changé la donne. Il est apparu nécessaire de réviser l’ensemble du projet et de le réaliser en une seule étape afin de compresser certains coûts. Le bâtiment a été vidé à la fin de l’été 2019. Puis, en s'appuyant sur des forces bénévoles, la presque totalité de l'intérieur a été démolie. Aujourd'hui, les travaux de gros-oeuvre sont bien avancés et le bâtiment possède une cage d'escalier et des dalles neuves entre les étages.